A la suite des nombreuses alertes émises lors des Ateliers de la Fondation sur ce sujet, Jean-Marc Ayrault et Christiane Taubira ont adressé une lettre conjointe au ministre de l’éducation nationale faisant part de leur inquiétude devant la réduction de la place de l’esclavage colonial français dans les nouveaux programmes d’histoire des classes de Seconde et de Première. [ LIRE LE COURRIER ]
Cette lettre a été suivie par plusieurs autres courriers exprimant les mêmes inquiétudes :
– Courrier du président du CNMHE à la présidente du conseil supérieur des programmes [ LIRE LE COURRIER ]
– Courrier conjoint des trois anciennes présidentes et de l’actuel président du CNMHE au ministre de l’éducation nationale [ LIRE LE COURRIER ]
Le 20 décembre, le ministre de l’éducation nationale a adressé un courrier de réponse à JM Ayrault et C. Taubira. [ LIRE LE COURRIER ]